bienvenue sur le Green-O-Blog V2.0 vous allez être redirigés

Vous devriez être redirigé dans 6 secondes. Si rien ne se passe, visitez
http://www.greenorama-info-blog.fr/blog/
n'oubliez pas de mettre vos favoris à jour.

mardi 30 juin 2009

L’Amazonie en danger


Il y a peu, nous avons été contactés par ARUTAM, une association qui à pour but d' "

accompagner les peuples autochtones qui nous sollicitent dans les processus d’intégration et de confrontation face à la modernité, en valorisant leurs traditions et savoir-faire, par des actions humaines, techniques et culturelles, plus que matérielles."

Comme vous le savez, le Green-O-Blog est aussi un relais d'information, nous avons donc décidé de publier aujourd'hui un article de "Zéro-déforestation" l'un des projets de l'association ARUTAM, projet qui nous semble intéressant. Vous verrez, certaines informations contenues dans l'article sont tout bonnement hallucinantes!



"Tous les scientifiques le confirment : la plus grande forêt du monde est un régulateur majeur du climat mondial et un efficace rempart contre l’effet de serre à l’origine de cyclones, inondations et sécheresses en chaîne aux quatre coins de la planète. Elle est aussi la principale réserve de la biosphère, source potentielle de nouveaux médicaments. Pourtant, l’Amazonie disparaîtra à l’horizon 2070, si nous ne parvenons pas à inverser la tendance. Jugez-en vous-même, la déforestation en Equateur a atteint le taux record de 2,4 % par an ! A ce rythme, elle ne survivra pas aux hurlements des tronçonneuses en… 2049. Autant dire que nous sommes tous concernés par cette échéance qui affectera sérieusement l’équilibre social et économique du monde.



Face à cette situation alarmante, le Projet Zéro-Déforestation, porté par Arutam, association de soutien aux Peuples Premiers (www.arutam.fr), est une bouffée d’espoir pour la planète et les générations futures. Il vise à restituer par voie juridique aux Indiens Shiwiar et Zapara en Equateur leurs territoires ancestraux d’une superficie totale de 210.000 hectares, soit l’équivalent de toute l’agglomération parisienne, et ceci avant l’arrivée des compagnies pétrolières prévue en 2012. C’est à la demande de la Nationalité Shiwiar d’Equateur, la NASHIE, organisation autochtone reconnue par le gouvernement équatorien, que Zéro-Déforestation lance en Europe un vaste élan de solidarité visant à réunir les fonds suffisants (70.000 €) pour négocier la récupération par voie constitutionnelle de cette forêt vierge à la frontière avec le Pérou. Grâce à cette restitution, les Indiens Shiwiar et Zapara ne seront plus soumis à des décisions arbitraires concernant leur territoire. Après 500 ans de colonisation, ils deviendront enfin les acteurs et maîtres de leur destin. Aujourd’hui, leur plus grand souhait est de préserver leur forêt, berceau de leur peuple. « Garder la forêt vivante », martèlent-ils à chaque conférence ou à l’ONU. Soucieux des générations futures, ils ont conçu un programme de gestion environnementale respectueux de leur identité et de leur cosmovision, incluant des actions dans les domaines de l’éducation bilingue, des médecines traditionnelles, du commerce équitable (artisanat par exemple).





Enfin, grâce à un programme communautaire d’écotourisme solidaire et alternatif, récemment mis en place en partenariat avec Zéro Déforestation, ils nous invitent à découvrir les richesses de leur culture, de leur forêt et à les soutenir dans leur lutte pour la survie de l’Amazonie (www.latitudsur.org).




La gestion des dernières forêts primaires d'Amazonie par les Indiens eux-mêmes est un droit fondamental reconnu par la Charte des Droits de l'Homme inscrit dans la Déclaration des Peuples Autochtones à l'ONU. Apportez votre bouffée d’oxygène à l’Amazonie et à la Planète en participant à leur projet : Avec 10 €, vous préservez 20 hectares de forêt par décret Défendez l’avenir des forêts avec www.zero-deforestation.org ! Chaque hectare de forêt amazonienne sauvé permet de stocker 650 tonnes de Carbone, soit 24 millions de kilomètres avec une voiture de petite cylindrée ou 150 années d’émissions de CO2 d’une famille française !"

0 commentaires: