bienvenue sur le Green-O-Blog V2.0 vous allez être redirigés

Vous devriez être redirigé dans 6 secondes. Si rien ne se passe, visitez
http://www.greenorama-info-blog.fr/blog/
n'oubliez pas de mettre vos favoris à jour.

lundi 4 mai 2009

Du sexe pour sauver les forêts... C'est l'éco-porn!


L'idée vient de deux jeunes norvégiens, qui, pour agir contre la déforestation massive, décident en 2003 de monter une association à but non lucratif appelée "Fuck For Forest".
Leona Johansson et Tommy Hom Ellingsen, partent du principe que le sexe, c'est agréable et naturel, et surtout, que c'est aussi un moyen d'être remarqué et donc d'attirer l'attention sur une juste cause!
Car pour défendre les forêts à travers le monde, il faut de l'argent et c'est justement ce que ces activistes de l'écologie n'ont pas. C'est donc tout naturellement que nos deux norvégiens montent un site pornographique écologiste "Fuck For Forest", en français "Baisez pour la forêt", dans le but de recueillir les deniers suffisants à la mise en place d'une véritable action écolo.
Le plus drôle, c'est que l'état norvégien avait alors répondu présent à une demande de subvention pour la création d'une association de défense de l'environnement, demandée par Leona et Tommy, subvention ensuite utilisée en partie pour la création du dit site porno!
Le gouvernement norvégien a donc financé un site à contenu pornographique pendant 6 mois, avant de finalement se rendre compte de l'utilisation un peu spéciale des subventions octroyées à l'association.
Le gouvernement s'est rapidement retiré avant d'injecter plus de liquidités dans cette affaire de sauvegarde des forêts.

En juillet 2004, au festival de Quart, en Norvège, "Fuck for Forest" trouve le moyen de lancer médiatiquement leur site et leur mouvement.
Leona et Tommy se lancent donc dans une sorte de happening sexuel et musical en pratiquant un acte sexuel en public sur scène lors d'un concert du groupe de heavy metal, "The Cumshots"!
Acte ayant attiré autant de sympathisants que d’adversaires dans le monde entier.
“Jusqu’où êtes-vous prêts à aller pour sauver la planète ?” a demandé Ellingsen aux milliers de spectateurs, avant de leur offrir avec sa partenaire dix minutes de copulation en direct. Ce coup d’éclat leur a valu une garde à vue et une amende de 1 000 euros chacun."

"De prime abord, on voit mal en quoi faire l’amour en public peut contribuer à sauver la planète. Mais un rapport du National Research Council révèle que les sites pornographiques pourraient générer entre 5 et 7 milliards de dollars par an d’ici à 2005. Soit à peu près autant que ce qu’ont récolté l’année dernière aux Etats-Unis l’ensemble des associations de défense de la nature et des animaux. Ellingsen est persuadé que le filon du porno est une aubaine pour les groupes écologistes." 
Pour Tommy et Leona, l'acte sexuel est tout à fait naturel, selon eux, c'est la société qui l'aurait transformé en une forme de délit.

Comme Tommy le dit, "si je me promène nu en ville, on m'arrête, alors que les entreprises qui détruisent les forêts et la nature continuent leur besogne sans être sommées de stopper le massacre!"

Des organismes comme WWF refusent les dons provenant de l'association FFF.
"Tommy Ellingsen trouve ridicule que, pour des raisons purement politiques, les grandes organisations n’osent pas se lier à des groupes comme FFF : visiblement, faire l’amour en public continue de choquer beaucoup plus que tous les ravages infligés à la nature.
Malgré cet accueil très frais, Fuck for Forest a réussi à s’imposer dans certains milieux, et Ellingsen pense que son argent ne dormira pas longtemps.
Les groupes écologistes ne manquent pas, et certains sont assez radicaux. Je pense que c’est surtout la Norvège qui pose problème. Mais plusieurs associations américaines et brésiliennes nous ont contactés."
Aujourd'hui, "Fuck For Forest" finance deux projets de reforestation au Costa Rica et est basée à Berlin en Allemagne.
Et vous, pour ou contre l'éco-porn?

1 commentaires:

Kevin a dit…

C'est écolo, donc forcément j'adore : http://www.in-we.info/blog-ecodesign/